Antonio Grimaldi fait dans le surréalisme voluptueux

Le couturier italien s’est inspiré du film de 1933 « I’m no angel » et de l’interprétation fascinante de l’actrice américaine Mae West. 1er Juillet. Westin Hôtel. Antonio Grimaldi adore les films américains en noir et blanc des années 1930. Dans cette collection , il leur rend hommage tout en se laissant aller à un certain surréalisme façon Salvador Dali avec une touche très rock. Toujours élégants et sensuels, ses looks comprennent des robes fluides en trompe-l’oeil et des blouses amples  aux formes architecturales asymétriques qui épousent parfaitement les courbes féminines. Les silhouettes sont faites de matériaux équilibrés et légers. Il utilise des tissus soyeux tels que le crêpe, le velours, la mousseline de soie et de taffetas. On retrouve ses détails brodés aux effets métalliques qui sont associés ici et là à des plumes de paon. Un bel hommage à la femme fatale.


Video Défilé & Backstage ( minutes)


Backstage


Fashion Effigie vous recommande aussi :

 

La beauté de l’Asie du Sud-Est vue par Antonio Grimaldi

Antonio Grimaldi immortalise la beauté des Valkyries



* Crédit photos & vidéos – © Copyright Effigie Photographie 2019 © Fashion Effigie 2019 

* Interdiction de copier les photos sans autorisation 

* It is not authorized to copy the pictures without permission.


Abonnez-vous aux articles de Fashion Effigie !  

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.